L’aéroport de Mayotte

L’aéroport international de Mayotte Dzaoudzi-Pamandzi, mis en service en 1977, se situe sur Petite Terre.

En 2019, plus de 380 000 passagers y ont transité. La Réunion est la destination principale, comptabilisant à elle seule près de 45 % du trafic, devant Paris-Charles-de-Gaulle (25 % du trafic) et les îles des Comores (10 % du trafic).

L’aéroport est propriété de l’État français. L’État a confié sa gestion et son exploitation à EDEIS Aéroport Mayotte pour une durée de quinze ans – le contrat de concession a été conclu le 31 mars 2011 et prendra fin le 31 mars 2026.

L’État aménage l’aéroport au fur et à mesure de l’évolution du trafic. À sa demande, la société concessionnaire a réalisé depuis 2011 (pour 55 millions d’euros d’investissement) la nouvelle aérogare d’une capacité d’accueil de 600 000 passagers par an, l’extension de l’aire de stationnement des avions, la réfection du balisage permettant les atterrissages de nuit depuis le nord de la piste et un dispositif de sécurité en bout de piste. Aujourd’hui l’installation d’un nouveau système d’inspection-filtrage des bagages de soute est en cours pour améliorer la sûreté.

Les destinations desservies depuis Mayotte

Les dessertes aeriennes de mayotte