L’approvisionnement en matériaux

La construction de la piste longue impliquera l’approvisionnement d’importants volumes de matériaux (remblais, enrochements, matériaux élaborés pour chaussée et ouvrages en béton) qu’il est nécessaire de sécuriser dès maintenant pour éviter, le moment venu, un éventuel retard ou blocage du chantier.

L’extraction des matériaux nécessaires à ces travaux aura deux types d’incidence probable, qui sont actuellement regardés avec attention :

  • sur l’environnement des sites potentiels d’extraction à Petite Terre (collines de Labattoir et du Four à chaux) mais également à Grande Terre pour l’approvisionnement des enrochements et matériaux élaborés ;
  • sur les habitants qui seraient exposés aux nuisances de l’extraction ou de l’acheminement des matériaux vers le chantier (bruit, circulation routière, etc.). Le choix du transport le plus adapté jusqu’à l’aéroport reste à fixer.

Par ailleurs, un enjeu majeur préside à l’organisation du chantier de construction de la piste longue : le maintien, tout en réalisant les travaux, des liaisons aériennes et d’une accessibilité optimale de Mayotte. Des mesures devront également être prises pour atténuer les gênes causées par les travaux pour les riverains de l’aéroport sur Petite Terre (bruit, poussières, risques de pollution accidentelle…).

Les études sont en cours sur l’ensemble de ces sujets.